Vous êtes ici

Liste des étapes

 

Page 11 à 20 sur 91 résultats

Pages

Chianale – Refuge Agnel (trekking)

Rares sont les réveils où notre guide nous consent à une heure de sommeil supplémentaire. Chianale vaut exactement ce surcroît de repos. La vallée de la Varaïta est propice à cette sérénité, entre héritage et authenticité. La proximité avec la frontière française confère une harmonie digne de l'apothéose.

Chiesa - Chianale (trekking)

Des instants matinaux arrivent où un fervent désir nous submerge et nous pousse à prolonger la nuit étoilée à peine commencée. C'est ici que, malencontreusement, le réveil sonne le glas et qu'une sensation d'inachevée nous empare alors.

Chiappera - Chiesa (trekking)

Notre levée matinale dès six heures auguraient une journée encore longue avec le franchissement du col de Bellino pour rejoindre une autre vallée : le Val Varaita.

Chialvetta - Chiappera (trekking)

Compte tenu que cette journée programmait une marche longue et difficile (le dénivelé était de 1200 m !), le lever a été fixé au chant de coq. A sept heures passées, le petit-déjeuner débute dans la bonne humeur, malgré les paupières encore alourdies.

Col de Larche - Chialvetta (trekking)

Le rendez-vous avec l'agence Visages, au point de rencontre de la gare de Mont-Dauphin Guillestre, dès 8h30 du matin, marque le premier face-à-face avec le groupe de randonneurs. Nous étions douze, sans compter notre guide Philippe. Après les salutations d'usage, nous voilà tous embarqué dans des minibus Visages pour entamer une aventure de six jours de marche et de cinq nuits dans les hautes vallées piémontaises. Le transfert s'interrompit au col de Larche (1990 m).

Hautes vallées piémontaises (trekking)

Les Alpes italiennes regorgent de vallées et de paysages rocheux qui ont su se préserver de l'agitation humaine. Adossé au Queyras et fermé au sud par l'Ubaye, le Piémont italien jouit d'une quiétude exceptionnelle à travers ses traditions ancestrales et grâce à un accès routier quasi inexistant.

Epilogue : Pic du Midi de Bigorre (trekking)

Ce second séjour dans les Pyrénées a eu pour vocation une découverte des sentiers de randonnée, dont le fameux GR10. Aux abords de ce chemin mythique, la traversée des paysages permet de lever le voile sur l'immense richesse végétale et montagneuse de la chaîne des Pyrénées françaises. Les sites naturels (lac d'Estaing, col de Riou, Pic du Midi de Bigorre...) offrent des perspectives d'une beauté exemplaire.

Barèges -> La Mongie - Pic du Midi de Bigorre (trekking)

En dépit des douleurs dorsales, en dépit d'une météo capricieuse et multi changeante, en dépit des sérieuses difficultés rencontrées et les nombreux obstacles à surmonter, il est toujours appréciable de se dire, au réveil, qu'un tel parcours depuis Lourdes jusqu'à Barèges touchât enfin à son terme. Affronter la montagne, cette dame majestueuse aux facettes inconnues, est toujours source d'anxiété mais riche de découvertes de soi. Ainsi une particulière pudeur s'insinue en nous, pour jamais nous abandonner.

Grust - Barèges (trekking)

Une certitude : quelques jours de randonnée peuvent apparaître une éternité lorsqu'un voyageur traverse un territoire inconnu. Lors de cette courte période, son contact avec la nature lui a permis de connaître les contours d'un vaste pays, d'apprécier ses rondeurs, ses vallées, de plonger dans ses plis, pour mieux découvrir ses mystères cachés. Une exploration que nul automobiliste ne saurait entrevoir en restant assis !

Cauterets - Grust (trekking)

La marche sur plusieurs jours équivaut à l'école de la vie. Ses obstacles, ses imprévues, ses petits plaisirs, ses récompenses. Construire une itinérance est comme construire sa vie. Choisir ses étapes, les mesurer, les atteindre au fur et à mesure, c'est similaire à notre existence et/ou notre vie professionnelle. Respecter ses objectifs journaliers, c'est s'imposer une discipline. Enjamber les cols ou gravir les plus hauts sommets, c'est braver sa propre peur du vertige, de l'inconnu et de l'insurmontable.

Pages

 

CV de Philippe Manaël