Vous êtes ici

Liste des étapes

 

Page 21 à 30 sur 108 résultats

Pages

Boucle autour de Nocito (trekking)

La rencontre avec le groupe de Natura s'est effectuée à la gare de Lourdes, tôt dans la matinée. Pressés par le temps, nous nous sommes tous mis en route à bord d'une camionnette. Nicolas notre accompagnateur et chauffeur nous explique le programme de la semaine. Nous voilà quatre hommes et deux femmes embarqués dans une aventure inoubliable et une remontée dans le temps.

Canyon du Mascun (trekking)

Notre accompagnateur n'a rien filtré au sujet de l'étape du jour, laissant seulement échapper que le circuit suivrait une large boucle. Dès les aurores, nous étions tous debout. Tandis que le personnel de l'auberge préparait le petit-déjeuner, j'effectue une courte mise en jambe dans les ruelles de Las Almunias, sous un ciel laiteux. L'architecture du village est entièrement bâti en pierre, depuis les dalles et les escaliers jusqu'aux façades des habitations. De même le seul hôtel en bordure de route est issu de ce matériau noble.

Canyon du rio Vero. Alquézar (trekking)

Cette journée vient clore une série de découvertes des endroits les plus reculés de la Sierra de Guara, avec son lot de canyons, de rios, de falaises abruptes, de cavités, de flore méditerranéenne, de chemins secrets et de vautours nous survolant par dizaines. Elle est aussi la somme de tous les plaisirs visuels et aquatiques que le groupe de Natura a savouré le long de cette semaine.

Sierra de Guara, au pays des canyons (trekking)

Restant dans la lignée de diversifier mes expériences de trekking sous de nouvelles formes, l'originalité cette fois-ci fut de découvrir le plaisir exquis de la randonnée aquatique. Le cadre choisi ? La Sierra de Guara, au sud des Pyrénées espagnoles. Le circuit allait sillonner des canyons aux profondeurs renversantes et humides, ainsi que parcourir de hauts plateaux et traverser des villages désertés. Durée : 6 jours.

Refuge Agnel - L'Echalp (trekking)

Dans la nuit, j'ai le sommeil difficile. Animé par une envie irrésistible de me soulager, je sors sans bruit du dortoir et me dirige à tâtons, les yeux encore endormis, vers les toilettes. En chemin, je passe par une petite salle où sont déjà attablé les volontaires avant leur ascension nocturne. Je leur fais un salut amical de la main, sans prononcer un mot et l'esprit ensommeillé. Puis je retourne me coucher.

Chianale – Refuge Agnel (trekking)

Rares sont les réveils où notre guide nous consent à une heure de sommeil supplémentaire. Chianale vaut exactement ce surcroît de repos. La vallée de la Varaïta est propice à cette sérénité, entre héritage et authenticité. La proximité avec la frontière française confère une harmonie digne de l'apothéose.

Pages

 

CV de Philippe Manaël