Vous êtes ici

Liste des étapes

 

Page 51 à 60 sur 90 résultats

Pages

Losse - Roquefort (trekking)

Quatrième jour de ciel azur, vide de semence nuageuse. Ma traversée s'annonçait brûlante et intensive. Pour me rassurer, je me répétais qu'il me restait encore trois jours avant de souffler une journée entière, ainsi que de réduire le nombre effarant de kilomètres.

Allons - Losse (trekking)

Des courbatures et une plaie moyenne au pied gauche m'ont fait extirper parfois de mon sommeil. Dans l'ensemble, toutefois, mon repos fut honnête. Le petit-déjeuner fut servi dans la grande salle. Seul, je savourais encore du traditionnel, tandis que mon hôte imprimait mon itinéraire de la journée. Cinq feuillets furent nécessaires pour retracer le parcours jusqu'à un lieu-dit de Losse : le carrefour de Lapeyrade.

Casteljaloux - Allons (trekking)

Première nuit agréable. Sans encombre sonore extérieur, loin des agitations matinales venant de la route ou des voisins. Un réveil simplement filtré en douceur par une incroyable sérénité, avec en sourdine le chant des oiseaux.

Pyla-sur-Mer - Arcachon (en boucle) (trekking)

Après tant d'efforts pédestres, la récompense et une réelle délivrance étaient largement méritées. Désormais, il devenait superflu de me presser ou de vérifier sans cesse l'itinéraire du jour. La détente, avant tout ! Et le tourisme, assurément !

Mios - Pyla-sur-Mer (trekking)

Ultime journée de randonnée intensive, cette étape clôturait ainsi le plus long itinéraire que j'ai accompli en solo. Deux semaines, avec une simple halte prolongée pour visiter Marquèze ! De surcroît, pour la première fois depuis mon départ, je connus la pluie. Fine, malodorante, elle s'insinuait dans le ciel matinal sans crier gare.

Belin-Béliet - Mios (trekking)

Réveillé par le chant du coq, mon inauguration matinale préludait une journée bien remplie en kilométrages. Mes hôtes levés bien avant moi avaient déjà pris leur petit-déjeuner, quand je me joignis à eux. Tandis que son mari arrosait le jardin, la femme s'attabla à mes côtés pour poursuivre notre conversation entamée la veille.

Ouessant, circuit au Nord-Est (trekking)

Ce dernier circuit est à parcourir autant par beau temps que sous une tempête soudaine. La pluralité des colories incite à s'égarer dans la lande pour mieux l'explorer. Les petits sentiers s'enfonçant dans des vallons, à l'abri des regards indiscrets, abondent tellement qu'ils vous permettent d'atteindre les proches hameaux, en vélo, de manière expéditive. Cela donne aussi l'occasion d'approcher le dernier phare de mon expédition : le Stiff.

Pages

 

CV de Philippe Manaël